L'ECOTRAIL 2017, ILS NOUS EN PARLENT !

Ecrit et vécu par plusieurs Runners dont Mathieu Bégru

Samedi 18 Mars 2017, une équipe de 7 coureurs solidaires représentant l'association Les Amis de Mikhy était au départ des 4 courses de l'Ecotrail de Paris : Daphné (18km), Estelle & Anne-Claire (30km), Martine & Richard (45km), Pierre-André & Mathieu (80km).

L'objectif était clair, terminer nos courses respectives en prenant un maximum de plaisir et collecter des fonds pour l'association (https://www.helloasso.com/utilisateurs/mat7nuts/collectes/la-team-running-a-l-ecotrail-de-paris-2017). La page de collecte est ouverte jusqu'au 16 avril inclus.

L'Association Les Amis de Mikhy en quelques points :

17453607_10155047507803632_1790953707_o.jpg

L'association Les Amis de Mikhy s’engage pour le développement des soins de support pédiatriques et notamment pour qu’une prise en charge psychologique puisse être proposée de façon systématique à chaque enfant atteint d’une tumeur cérébrale.
Les soins de supports sont ”l’ensemble des soins et soutiens nécessaires aux personnes malades tout au long de la maladie conjointement aux traitements oncologiques spécifiques lorsqu’il y en a ”  (circulaire n°DHOS/SDO/2005/101 du 22 fevrier 2005 relative à l’organisation des soins en cancérologie).
C’est à dire les traitements contre la douleur, la psycho-oncologie, la nutrition, la réadaptation, les soins palliatifs, etc…
L’association supporte ainsi tout projet visant à prendre en charge les souffrances morales ou physiques des enfants atteints d’un cancer.

Voici les témoignages d'après course des coureurs :

Estelle & Anne-Claire (30km) :

Pour nous deux, c'est la grande première sous les couleurs de l'association. Mais on espère qu'en décembre, on exportera le maillot des amis de Mikhy au Cambodge :-) (ndlr : participation au Raid Amazones 2017)

Réveil en douceur, métro, transilien puis arrivée à Meudon. Après la dépose des sacs et le traditionnel passage par les toilettes sèches, nous essayons de nous réchauffer et d'oublier le vent et la pluie qui se mettent à tomber. Enfin, l'heure du départ, la pluie s'est arrêtée et c'est tant mieux. On part dans la deuxième vague et très vite la forêt qui nous entoure nous protège du vent. Les paysages sont magnifiques et on se demande comment on peut être si près de Paris et n'entendre aucun bruit de circulation. Les premiers kilomètres s'enchaînent, les côtes aussi, en marchant tranquillement, à notre rythme. On papote, on se sent bien, on apprécie. Le 20ème kilomètre synonyme de ravitaillement arrive enfin. On décide de ne s'y restaurer que très peu car on a peur qu'une douleur à la cheville ne nous empêche de finir. Puis la descente vers Paris, la traversée de Meudon et cette dernière côte qu'on aimerait rayer de la carte pour continuer le long des quais. Les crampes au mollet commencent à arriver, les derniers kilomètres se feront au mental. On passe la ligne et la présence d'une amie nous submerge d'émotion. On lui demande de nous prendre en photo devant la tour Eiffel pour faire l'arbre. Un dernier ravito et voilà, c'est déjà fini ! On a vraiment aimé cette course, on resigne pour l'année

Martine (45km) :

martine-richard.jpg

Partis ensemble avec Richard sur le 45km, nous sommes arrivés ensemble !
Et quel bonheur car au km 25, j'ai failli abandonner mais le soutien de Richard et les conseils du Kiné, sans oublier la représentation de l'association m'ont fait tenir !
Une belle course et un moment de partage pour Les Amis de Mikhy... Bref, nos valeurs communes résument cet EcoTrail que je referai... Toujours pour l'association !

Richard (45km) :

Depuis plusieurs années je courrais après de modestes performances sportives lorsque j'ai décidé de donner un autre sens: courir pour moi mais aussi pour les autres. Une solidarité exprimée au travers de l'Association #LesAmisDeMikhy formidablement représentée par Mathieu et toute l équipe de coureurs qu'il a entraînée dans l'aventure. L'Ecotrail 2017 de Paris est une superbe vitrine et je m'inscris sur le 45km: familier des longues distances, le challenge ne m'effraie pas, et, Martine, pilier de l'équipe décide de faire la même distance. Le samedi 18 Mars dans le Parc du Château de Versailles à 10h50 nous nous élançons pour une course ou les mots persévérance, courage et solidarité vont prendre tout leur sens. Nous portons tous les 2 les couleurs de l'Association et les circonstances de course vont nous obliger à affronter des moments difficiles: au 23e Km Martine se plaint de douleur au genou et elle s'arrête longuement pour se faire strapper au poste de secours. Reposée et regonflée moralement, elle repart à l assaut des 20 derniers km. En chemin nous croisons Céline qui s accroche à notre duo: Pas question d abandonner mais bien de finir! Encouragements, devant, derrière, à côté: chaque Pas est une victoire et en passant la ligne d arrivée après 7h35 d'efforts le plaisir et l'émotion d'avoir réussi sont là! J'ai une pensée pour tous les malades, enfants, adultes. La journée solidaire se poursuivra jusqu'à l'arrivée de Mathieu et Pierre-André, finishers du 80km que nous aurons suivi avec passion et enthousiasme! Alors à l'an prochain mais notre action se poursuit!

Pierre-André (80km) :

17408440_10155047507818632_1341844186_o.jpg

Septembre 2016, Mathieu m’appelle pour des info sur l’Ecotrail, dont je garde un douloureux souvenir, course difficile faite dans le froid, avec un petit moral… Bref, une épreuve… très vite la conversion s’engage et de conseils en anecdotes me voilà reparti… 6 mois plus tard nous y sommes, Mathieu dans le rôle du novice et moi dans l’éclaireur un peu éclairé… Encore que… Bref, le départ est donné, je régule les ardeurs et la fougue de l’ami Mathieu… Les kilomètres s’enchainent, on plaisante, en presque footing, nous avançons sereinement, 14h28, j’ai faim… Mes bidons sont quasiment vides… Preuve que je me suis bien hydraté… Heureusement Buc est en vu... 10 minutes afin de regonfler nos batteries… Nous voilà déjà reparti. Un peu plus du quart est déjà avalé… 23 km avant le prochain ravitaillement… Après quelques minutes, je sens mon estomac qui manifeste son désaccord… Aie… Un peu de reflux… Espérons que cela ne soit que passager… Les kilomètres s’égrainent, les jambes tirent raisonnablement… Tout va bien… Nous arrivons au 43ème… Le vent Meudonais nous fouette… Le temps de remettre nos vestes… Arrêt au stand et nous repartons direction l’observatoire… Mélisa (ndlr : son épouse) et les enfants nous y attendent… Je suis bien, fatigué, certes, mais un moral en béton, mon estomac s’est calmé… Rien à voir avec l’an dernier où les dents serrées je poursuivais mon objectif sans plaisir subissant la course… Deux de mes trois fils nous accompagnent sur la terrasse, ils sont fiers et nous encouragent tous deux… la Tour Eiffel au loin nous salue… 600 mètres plus loin je laisse ma famille et poursuis ma route avec Mathieu qui me fait part d’un coup de moins bien… On ralentit, la fatigue, la faim entament son moral… Nous mettrons presque 1h40 pour parcourir 10km… C’est long, les jambes sont lourdes, les ischios, les épaules et mon dos sont endoloris… Mais on avance malgré tout… Inexorablement. Chaville arrive comme une libération, 56 km, plus qu’un gros semi et nous y serons… deux bols de soupe, un peu de comté et de saucisson et nous repartons sur les sentiers… Ville d’Avray, Marnes la Coquette… Déjà le parc de Saint Cloud… Je sens chez Mathieu un regain de vigueur et l’excitation d’une arrivée chaque instant plus proche… Pour ma part, je traine un peu la patte… Mais je m’accroche… Dernier ravitaillement, 69ème km, moins de 10 km si je me fie à l’an dernier… J’alterne marche et course, ralentissant Mathieu que je sens de plus en plus excité à l’approche de la dame de fer… J’aimerai bien courir mais mes jambes se montrent capricieuses… Alors que nous devions longer les quais, nous remontons vers Meudon… ça tire… Nous passons péniblement l’Ile Saint Germain… Plus que quelques hectomètres avant l’assaut final… L’euphorie me permet d’oublier la douleur et la fatigue… ça y est nous y sommes… Elle, belle, majestueuse, scintillante… Enfin, après un peu moins de douze heures d’effort, nous y sommes… Richard est là, effusions chaleureuses… Puis nous repartons… Hilares, heureux… Nous l’avons fait... Les escaliers sont une formalité vite avalée… Nous y sommes en 11h58 minutes… Nous immortalisons notre arrivée par la posture de l’arbre… Quelle épopée, une belle aventure partagée avec Mathieu… Merci à Toi pour ton soutien et ta compagnie mon Binôme ! Rendez-vous pour la prochaine aventure…

Mathieu (80km) :

Ecotrail de Paris 2017... 80,4km... D+ 1504m... Tout est là, ou presque...
Une première fois sur une distance supérieur à celle du marathon... Des hauts, des bas... Et une immense fierté !!!
La fierté d'être allé au bout... La fierté d'avoir vu toute l'équipe arriver à bon port... La fierté de voir des "arbres" pousser de partout (ndlr : la posture de l'arbre est devenu le symbole de la Team Running de l'association suite à la #Battledarbre de l'été dernier) et de l'avoir effectué au premier étage de la Tour Eiffel, après 80km, en compagnie de mon super binôme Pierre-André !!!
Un binôme d'exception qui m'aura permis de résister quand le moral était au plus bas...
Et tout cela n'aurait pas été aussi magnifique sans une organisation sans faille... Des bénévoles incroyables, un balisage précis, des ravitaillements festifs, un parcours exigeant, un décors exceptionnel et une arrivée magique (surtout quand Mme Eiffel se décide de scintiller au moment même où nous arrivons à ses pieds)... Sans oublier la sublime médaille et le t-shirt que je pourrai porter fièrement lors de mes cours de Pilates et de Yoga ;-)

Merci l'Ecotrail de Paris, vous nous avez fait rêver... Et à l'année prochaine ;-)